[ Interview ] Autonomie et maintien à domicile des personnes âgées, quel est le rôle de l’ergothérapeute ?

admin

Pour mieux comprendre le rôle de l’ergothérapeute et l’impact qu’il peut avoir dans l’amélioration du maintien à domicile des personnes âgées, l’équipe NOVIAcare a interrogé Justin SALLERIN, Ergothérapeute à l’OHS de Lorraine qui explique son métier et les méthodes employées pour favoriser l’autonomie des personnes âgées.

Qu’est-ce qu’un ergothérapeute ?

Un ergothérapeute est un professionnel paramédical exerçant à la suite de l’obtention d’un diplôme d’État. Il est spécialiste des sciences de l’occupation et intervient à partir du moment où l’équilibre occupationnel d’une personne est chamboulé. Il essaie donc de trouver des solutions passant par des réentrainements, des adaptations, des aménagements, etc. Tout ceci dans un but de permettre à l’individu de retrouver une indépendance et une autonomie adaptée à sa situation.

A qui s’adressent les services d’un ergothérapeute

 Les services d’un ergothérapeute s’adressent à toute la population, de la petite enfance à la personne âgée ou en fin de vie. Nous intervenons aussi dans la formation et l’information des aidants et des soignants, notamment en termes de prévention des risques liés à une activité physique dans le domaine sanitaire ou médico-social. (PRAP-2S) Outre ces missions, nous intervenons dans le cadre d’éducation thérapeutique du patient lorsque cela est nécessaire pour le prévenir du danger de certaines pratiques ou habitudes de vie.


Quel est votre rôle auprès des personnes âgées ?

Lorsque nous travaillons auprès d’un public âgé, les missions peuvent être diverses en fonction des besoins de ces dernières. En général, nous nous assurons que l’autonomie et l’indépendance des personnes âgées sont conservées le plus longtemps possible en proposant des adaptations dans les manières de faire. Nous réalisons aussi toutes les adaptations nécessaires en termes de positionnement de la personne âgée, la mise en place d’aides techniques ou encore l’évaluation des capacités de manières globales (physiques et cognitives) de la personne.

Nous assurons aussi en fonctions des services, les visites à domicile en vue d’aménagement/adaptation de l’environnement pour faciliter la vie de la personne en fonction de ses capacités.

A quel moment êtes-vous sollicités pour réaliser un diagnostic de leur domicile ?

En général, nous sommes sollicités lors d’un retour à domicile d’une personne à la suite d’une hospitalisation. Nous pouvons aussi intervenir au travers des plans de maintien/prévention de l’autonomie de la personne âgée en tant qu’ergothérapeutes libéraux.

Quelles sont les différentes étapes pour réaliser ce diagnostic ?

En général, nous réalisons la visite du domicile en compagnie de la personne afin de pouvoir la mettre en situation et évaluer ses capacités dans son environnement. Nous réalisons donc cette visite en prenant des photos, des mesures et en repérant les différents risques qui peuvent être liés à la situation architecturale du bâtie et/ou en fonction des capacités de la personne.

Le repérage des risques peut se faire par observations et mises en situation écologiques, mais aussi à la suite d’entretien et de discussion réalisée avec la personne et/ou son entourage et ses proches aidants.

Nous sommes aussi amenés en fonctions des situations a réaliser des tests de capacités physique et cognitive de la personne afin de faire état de la situation dans nos comptes rendus.

 

Quelles sont les principales préconisations que vous conseillez aux seniors dans l’aménagement de leur domicile ?

 Les aménagements qui sont réalisés concernent généralement les pièces de vie de la personne, comme la cuisine ou encore la salle de bain. Avec l’avancée en âge, le nombre de pièces de vie se réduit et se concentre sur un salon/chambre, une cuisine, les WC et la salle de bain.

Les préconisations peuvent alors prendre plusieurs formes. Elles peuvent être totalement organisationnelles (rangements différents, suppression d’éléments dans l’espace de déambulation, etc.), de type de réfection de l’habitat (augmentation ou changement des lumières pour limiter les zones d’ombres et accentuer les contrastes, mise en valeur des marches d’escalier, changement de couleurs des murs, etc.), ou alors la mise en place d’aménagements spécifiques (réfection de la salle d’eau pour plus d’accessibilité pour la personne, mise en place de barres d’appui dans les WC, escaliers, salle de bain, etc.).

Pour ma part, sur les visites que j’ai pu réaliser, j’ai préconisé le plus souvent une réfection de la salle de bain (avec création de plans répondant aux normes), mise en place de barre d’appui dans des escaliers, adaptations concernant les toilettes (siège de toilette, barre d’appui, etc.). Bien souvent l’accessibilité extérieure nécessite notre intervention en proposant des réhabilitations des accès à la maison, etc.

J’ai aussi été amenée à préconiser l’utilisation d’aides techniques diverses et variées passant de la pince long manche, aux enfiles bas de contention ou autres aides techniques de cuisine.

En fonction des pathologies que nous rencontrons, les besoins en aménagement peuvent évoluer et prendre des proportions plus ou moins importantes.

 

Qui rémunère votre prestation à domicile ?

Le plus souvent, comme nous travaillons en lien avec un SSR (Soins de Suite et de Réadaptation) ou un établissement de soins à la personne sur lequel nous sommes en poste, la rémunération de la prestation n’a pas lieu d’être.

Lorsque c’est un ergothérapeute libéral qui intervient, le financement du bilan à domicile peut être à la charge de la personne. (Avec une partie éventuellement prise en charge par la mutuelle de la personne, ou d’autres organismes financeurs).

Que pensez-vous des solutions de maintien à domicile connectées ?

Ces solutions sont à mon sens devenues indispensables en fonction de certaines situations. Bien qu’à mon sens, encore trop controversées, elles méritent vraiment qu’on s’y intéresse dans notre pratique. Elles permettent d’assurer un suivi différent et peut-être moins intrusif (dépendamment des outils) de la personne âgée dans son environnement. Outre cela, je pense que ces outils permettent aussi de rassurer l’ensemble des personnes intervenant dans le cadre d’un projet de vie de la personne âgée. Autant la personne âgée elle-même, que ses aidants, son médecin traitant et les soignants intervenant à domicile.

Avez-vous déjà envisagé de préconiser un dispositif connecté à un senior ?

Oui j’ai déjà conseillé et orienté certaines personnes de mon entourage vers ce type d’outils connectées, notamment pour pallier les difficultés que certaines personnes âgées peuvent rencontrer. Je pense que dans l’avenir cela deviendra plus courant et je compte bien continuer à me renseigner sur ces dernières, les progrès technologiques ne cessant de croître.

Articles connexes
  • Le saviez-vous ? Les services de téléassistance sont éligibles au crédit d’impôt. Lire l'article
  • Plan antichute des personnes âgées Lire l'article
  • Placement en maison de retraite, que faire en cas de refus du senior ? Lire l'article
  • Seniors : quelles résolutions prendre pour cette nouvelle année ? Lire l'article
  • Rompre l’isolement des personnes âgées, quelles solutions ? Lire l'article
  • Protection des données, sécurité des systèmes de téléassistance Lire l'article
  • Que faire quand votre proche refuse la téléassistance ? Lire l'article
  • Journée Nationale des Aidant.e.s, quels sont les enjeux ? Lire l'article
  • Comment prévenir les chutes chez les personnes âgées ? Lire l'article
  • Application NOVIAcare : comment l’utiliser et quels sont les bénéfices ? Lire l'article
  • Bracelet de téléassistance pour seniors : avantages et inconvénients Lire l'article
  • L’impact de la COVID-19 sur les seniors Lire l'article
  • [COMMUNIQUÉ DE PRESSE] NOVIAcare équipe la nouvelle résidence senior conçue par Polylogis dans la commune des Pavillons-Sous-Bois (93) Lire l'article
  • [VIDÉO] Découvrez la solution de maintien à domicile NOVIAcare Lire l'article
  • L’importance du rôle du pharmacien dans le maintien à domicile des seniors Lire l'article
  • 10 incontournables pour bien vieillir chez soi Lire l'article
  • Quelles aides financières pour l’installation d’une solution de téléassistance à domicile ? Lire l'article
  • Quelles solutions pour favoriser l’aide à la toilette et à l’hygiène des seniors à domicile ? Lire l'article
  • Résidence senior ou maintien à domicile : que choisir ? Lire l'article
  • L’impact d’un mauvais sommeil chez les seniors Lire l'article
  • Confinement : les avantages de la téléassistance pour veiller sur nos ainés Lire l'article
  • L’importance de l’alimentation pour préserver l’autonomie des seniors Lire l'article
  • Quelles solutions pour éviter la perte d’autonomie liée à l’activité, chez les seniors ? Lire l'article
  • Quelles sont les innovations en matière de bien vieillir ? Lire l'article
  • Comment bien choisir sa solution de téléassistance ? Lire l'article
  • Le recours à une aide à domicile en cas en de perte d’autonomie Lire l'article
  • Pourquoi faire appel à une solution de téléassistance pour les personnes âgées ? Lire l'article
  • La déshydratation en 5 questions chez les personnes âgées Lire l'article
  • Téléassistance des personnes âgées : comparatif des solutions existantes Lire l'article
  • L’importance des exercices pour les personnes âgées Lire l'article
  • La pédagogie Maria Montessori appliquée aux plus âgés Lire l'article
  • Comment faire accepter une aide pour ses proches ? Lire l'article
Je suis intéressé(e)
Pour moi ou pour un proche
Être recontacté