Le recours à une aide à domicile en cas en de perte d’autonomie

admin

Le constat d’une perte de l’autonomie chez l’un de nos proches nous affecte et nous questionne. Vous savez qu’il est important pour lui de rester à son domicile, mais vous voulez néanmoins le savoir en sécurité et être sûr qu’il ne lui arrive rien. Vous pouvez envisager dans ce cas l’accompagnement d’un(e) auxiliaire de vie. Comment procéder ? On vous dit tout.


Dresser la liste des indispensables pour un maintien à domicile

Une aide humaine peut être étudiée aux premiers signes de perte d’autonomie (des difficultés à se laver, s’alimenter, se vêtir, se lever, se repérer dans l’espace,…). Il convient tout d’abord de lister les besoins pour son proche afin de trouver les bons interlocuteurs pour l’accompagner au quotidien.

  • Les besoins pour la vie de tous les jours (repas, ménage, linge et courses)
  • Les besoins vitaux (manger, boire, se laver, bouger)
  • La vie sociale


A qui s’adresser ?

Le CCAS (centre communal d’action sociale) présent dans chaque commune peut être très utile pour vous guider dans ce monde nouveau. Il vous accompagne sur la définition des besoins, mais aussi leur financement. Pour des difficultés relatives à la vie quotidienne, c’est le Conseil départemental, les caisses de retraite ou les complémentaires santé qui seront compétents en la matière. Il existe l’allocation perte d’autonomie destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans, accessible sans condition de revenus, mais avec un montant qui dépend de leur niveau (plus d’informations sur https://cutt.ly/bfa8oRD)


Comment obtenir l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) ?

Un dossier de demande de l’APA doit parvenir au Conseil départemental. Une équipe médico-sociale détermine à domicile le degré de dépendance de la personne concernée (GIR – groupe iso ressource), calculé à partir d’une grille AGGIR. L’aide sera accordée à ceux qui se révèleront dépendants à au moins une activité essentielle (GR3 à 6). C’est le Conseil départemental qui fixe un certain nombre d’heures d’intervention. Si la situation se dégrade, il faut refaire une demande APA afin de réajuster le degré de dépendance. Il faut savoir qu’une toilette intégrale fait l’objet d’en remboursement de la sécurité sociale. Le médecin doit établir la prescription pour qu’une infirmière libérale intervienne.


Aide à domicile, assistante ou auxiliaire de vie ?

Même si le vocabulaire diffère, le rôle reste identique : fournir le meilleur environnement possible à la personne devenue dépendante. Si l’ensemble des activités doit être pris en compte pour le bien-être de la personne, il faut aussi tenir compte de la future relation entre l’aidant et l’aidé.


Comment reconnaître une bonne structure d’aide à domicile ?

C’est tout d’abord un service qui saura évaluer les besoins de la personne avant toute intervention et fournir une charte complète concernant les services apportés (repas, téléassistance, soins complémentaires) avec des tarifs simples et lisibles (frais de déplacement, frais d’adhésion, frais de dossier …). Les employés doivent posséder un diplôme d’État d’accompagnant éducatif et social (auxiliaire de vie sociale). Enfin, il convient de vérifier si le service est assuré le weekend et un interlocuteur reste joignable en permanence si nécessaire.


A qui s’adresser pour trouver un professionnel de l’aide à domicile ?

Il arrive que le choix d’un prestataire s’effectue lors de l’évaluation par l’équipe médico-sociale du Conseil départemental. Toutefois, vous pouvez effectuer vos propres recherches parmi les différentes offres : service prestataire, mandataire ou embaucher directement une auxiliaire de vie tant que particulier employeur.


Comment recourir à un organisme prestataire ?

La gestion du personnel est déléguée et les remplacements sont assurés si vous faites appel à un prestataire. De plus, vous bénéficiez généralement de services additionnels comme le ménage, le bricolage …

Embaucher directement une personne permettra de choisir son intervenant et de fixer les horaires, mais attention c’est à vous de gérer les remplacements durant les congés ou les absences maladie. Il faut rédiger un contrat de travail en bonne et due forme et bien se renseigner sur la législation en vigueur. Le critère le plus important consiste à vérifier les références et diplômes de la personne embauchée, mais aussi de sentir les affinités, n’oublions pas que c’est elle qui s’occupera de votre proche.


La téléassistance : un bon complément à l’aide humaine

Selon le nombre d’heures allouées dans la semaine pour un service d’aide à domicile, vous pouvez envisager aussi une solution de téléassistance en complément. De nombreuses solutions innovantes et fiables existent. Découvrez-les dans notre blog

Articles connexes
  • Le saviez-vous ? Les services de téléassistance sont éligibles au crédit d’impôt. Lire l'article
  • Plan antichute des personnes âgées Lire l'article
  • Placement en maison de retraite, que faire en cas de refus du senior ? Lire l'article
  • Seniors : quelles résolutions prendre pour cette nouvelle année ? Lire l'article
  • Rompre l’isolement des personnes âgées, quelles solutions ? Lire l'article
  • Protection des données, sécurité des systèmes de téléassistance Lire l'article
  • Que faire quand votre proche refuse la téléassistance ? Lire l'article
  • Journée Nationale des Aidant.e.s, quels sont les enjeux ? Lire l'article
  • Comment prévenir les chutes chez les personnes âgées ? Lire l'article
  • Application NOVIAcare : comment l’utiliser et quels sont les bénéfices ? Lire l'article
  • Bracelet de téléassistance pour seniors : avantages et inconvénients Lire l'article
  • L’impact de la COVID-19 sur les seniors Lire l'article
  • [COMMUNIQUÉ DE PRESSE] NOVIAcare équipe la nouvelle résidence senior conçue par Polylogis dans la commune des Pavillons-Sous-Bois (93) Lire l'article
  • [ Interview ] Autonomie et maintien à domicile des personnes âgées, quel est le rôle de l’ergothérapeute ? Lire l'article
  • [VIDÉO] Découvrez la solution de maintien à domicile NOVIAcare Lire l'article
  • L’importance du rôle du pharmacien dans le maintien à domicile des seniors Lire l'article
  • 10 incontournables pour bien vieillir chez soi Lire l'article
  • Quelles aides financières pour l’installation d’une solution de téléassistance à domicile ? Lire l'article
  • Quelles solutions pour favoriser l’aide à la toilette et à l’hygiène des seniors à domicile ? Lire l'article
  • Résidence senior ou maintien à domicile : que choisir ? Lire l'article
  • L’impact d’un mauvais sommeil chez les seniors Lire l'article
  • Confinement : les avantages de la téléassistance pour veiller sur nos ainés Lire l'article
  • L’importance de l’alimentation pour préserver l’autonomie des seniors Lire l'article
  • Quelles solutions pour éviter la perte d’autonomie liée à l’activité, chez les seniors ? Lire l'article
  • Quelles sont les innovations en matière de bien vieillir ? Lire l'article
  • Comment bien choisir sa solution de téléassistance ? Lire l'article
  • Pourquoi faire appel à une solution de téléassistance pour les personnes âgées ? Lire l'article
  • La déshydratation en 5 questions chez les personnes âgées Lire l'article
  • Téléassistance des personnes âgées : comparatif des solutions existantes Lire l'article
  • L’importance des exercices pour les personnes âgées Lire l'article
  • La pédagogie Maria Montessori appliquée aux plus âgés Lire l'article
  • Comment faire accepter une aide pour ses proches ? Lire l'article
Je suis intéressé(e)
Pour moi ou pour un proche
Être recontacté